Blog

Le son est une composante essentielle de la vidéo. Paroles et musique renforcent la portée informative et émotionnelle de la vidéo, que ce soit dans le corporate, les médias d’informations, la publicité… partout en fait.

Pourtant, de nombreuses statistiques démontrent que le son est devenu intrusif pour beaucoup d’utilisateurs (j’en fais partie, pas vous ?). 85% des vidéos Facebook sont par exemple regardées sans le son (source : Digiday).  Ces vidéos « muettes » règnent sur Facebook, car le réseau social a généralisé en 2017 l’autoplay, la lecture automatique des vidéos de votre fil d’actualité… sans le son.

Les navigateurs, comme Chrome par exemple, mettent également en place des garde-fous pour empêcher les vidéos de se lancer automatiquement avec le son (avouez, cela vous est déjà arrivé : vous êtes dans un endroit public et une vidéo se lance avec le son sans que vous vous y attendiez ? Résultat, vous fermez rapidement la page. Effet désastreux pour le média ou la marque en question !).

Dans ce contexte, les sous-titres dans les vidéos deviennentt indispensable pour prendre la parole… en silence. Tour d’horizon des bonnes raisons de s’y mettre.

1/ L’accessibilité pour un public sourds et malentendants

Clients, collaborateurs, partenaires…, c’est une évidence, les sourds et malentendants sont les premiers intéressés par le sous-titrage, par nécessité.

2/ Vous n’avez plus le choix, les sous-titres sont indispensables pour votre stratégie de video marketing…

En 2019,  la vidéo publiée sur les réseaux sociaux et internet est forcément sous-titrée.

A l’ère de la mobilité, la vidéo se consomme partout, sur tous les devices. L’utilisateur, professionnel ou non, veut pouvoir visionner du contenu, même s’il n’est pas dans la position de pouvoir l’écouter (transports en commun, open space, salles d’attente, conférence…). C’est là que le sous-titrage devient primordial, pour lui permettre de consulter votre contenu sereinement, sur mobile, tablette et laptop.

Netflix, par exemple, l’a bien compris : grâce à un mélange habile de sous titres et effets visuels, la marque a réussi à créer des bandes annonces percutantes, sans voix et musique, diffusées sur les réseaux sociaux.

Les marques et médias s’y mettent, en repensant leur processus créatif. Et vous ?

3/ C’est un premier pas vers l’internationalisation de votre contenu

Une fois votre vidéo sous-titrée dans sa langue d’origine, la traduction en différentes langues est facilitée. Le fichier de sous-titres vous permet de faire traduire votre vidéo dans les langues et dialectes souhaitées, par un traducteur, un logiciel automatisé ou un mix des deux (nous traiterons ce point dans la seconde partie de cet article).

Que ce soit dans un objectif de communication externe ou interne, la traduction vous permet d’élargir votre audience à une échelle mondiale (oui oui !). Vous avez des filiales dans différents pays ? Pensez à tous ces événements internes (formation, séminaire…), qui mériteraient d’être diffusés à vos collaborateurs dans leur langue natale, où qu’ils se trouvent.

4/ Cela permet d’améliorer votre SEO vidéo

On le sait peu, mais les sous-titres peuvent avoir un effet bénéfique sur le référencement naturel de vos vidéos sur internet. Explications :

  • le sous-titrage permet de toucher un public plus large, et donc d’augmenter les vues, critère pris en compte par Google and co pour le ranking des sites,
  • les pages web contenant de la vidéo ont 53 fois plus de chances d’être référencées en première page des recherches Google (c’est Forrester qui le dit !)
  • en ajoutant à votre plateforme (Youtube par ex) votre fichier de sous-titres, vous augmentez la portée des mots-clés contenus dans la vidéo

En bref, sous-titrer vos vidéos, vous avez tout à y gagner !

C’est bien beau tout ça, mais comment faire concrètement pour sous-titrer et traduire votre vidéo de manière professionnelle, rapidement et efficacement ? Nous vous donnons des pistes dans un second article !