Blog

Utiliser la vidéo pour attirer, (in)former et engager les collaborateurs : c’est clairement l’une des tendances en termes de communication d’entreprise.

Les avantages de la vidéo ne sont plus à démontrer : attractivité, simplification du message, mémorisation accrue, émotion, interactivité…

Une étude (How Video Will Take Over The World) a été menée par le Dr James McQuivey pour Forrester : il estime qu’une vidéo vaut 1,8 millions de mots ! Bon, c’est beaucoup, et nous n’avons pas les compétences pour valider ce calcul J. Mais nous savons tous que la vidéo permet de retenir une idée beaucoup plus facilement.

Si la vidéo est un support incontournable au niveau marketing et communication externe, qu’en est-il de la communication interne et de la formation?

vidéo en formation

Une autre étude de 2019 par Gatehouse auprès d’équipes de communication interne, montre que la vidéo arrive dans le top 3 des outils digitaux les plus utilisés. Et même si le bon vieux mail est toujours là, on note que la vidéo est le support le plus efficace !

Et cette tendance va s’affirmer, notamment avec l’arrivée en entreprise des nouvelles générations, très utilisatrices de ce média.

Voici quelques exemples d’utilisation de la vidéo, pour vous convaincre de ne pas négliger ce support !

 

1 – Marque employeur & recrutement

Attirer de nouveaux talents et les conserver constituent un challenge de taille pour les services RH, quel que soit le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise.

Il faut désormais se démarquer en travaillant sa marque employeur, c’est-à-dire en valorisant l’entreprise, sa culture, ses valeurs, sa politique RH… de la même manière que les services marketing font la promotion de votre produit ou service.

Un exemple ? Mazars, le cabinet d’audit et d’expertise comptable, qui a adopté un ton décalé pour ses vidéos de recrutement… et disons-le, casse ainsi les codes du secteur !

Morceaux choisis :

  • Web série « Nobody’s Perfect » diffusée sur les réseaux sociaux, pour séduire les candidats. Le format ? De courtes vidéos humoristiques pour dédramatiser les entretiens d’embauche  :

  • Vidéo de recrutement des antennes Mazars en Bretagne :

Et voila comment la vidéo véhicule un message moderne et positif aux futurs collaborateurs, où qu’ils se trouvent !

Avez-vous d’ailleurs pensé à la transcription et au sous-titrage multilingue de vos vidéos ? Très important, d’une part, car les vidéos sont désormais souvent visionnées sans le son, notamment sur les réseaux sociaux (voir notre article « Sous-titrer et traduire vos videos ? 4 bonnes raisons de s’y mettre – partie 1 »). D’autre part, votre future « star » n’est peut-être pas francophone ? Et la viralité fait parfois faire le tour du monde aux vidéos ! D’où l’intérêt de s’adapter, notamment en ajoutant des sous-titres en plusieurs langues (voir notre article « Sous-titrer et traduire vos videos ? Comment s’y mettre – partie 2 »)

2 – Intégration

Une fois embauchées, l’entreprise doit accueillir et intégrer ces nouvelles recrues (l’onboarding). La vidéo fait partie des outils à mettre en place ; selon Forrester :

75% des employés préfèrent regarder une vidéo plutôt que lire un document, un email ou un article.

En terme d’intégration, la vidéo peut venir en complément de l’accompagnement humain : livret d’accueil, mot de bienvenue du dirigeant, présentation de l’entreprise, réponses aux FAQ… tout est possible si c’est bien fait.

Adobe l’a bien compris, regardez leur vidéo d’accueil des nouveaux salariés, plus attrayante et humaine qu’un dossier papier non ?

3 – Formation et vidéo, le mariage parfait

Une autre statistique intéressante (ou effrayante, c’est selon !) : selon une étude du groupe SAVO,

les salariés oublient 65% de ce qui leur a été présenté en formation dans les 7 jours qui suivent… Le taux monte à 90% après 6 mois.

La vidéo pallie à cela : qu’il s’agisse de cours complets ou de vidéos courtes qui viennent en complément d’autres supports pédagogiques, la vidéo permet d’assimiler et de mémoriser beaucoup plus facilement grâce à une représentation visuelle. L’autre avantage : la consultation à la demande, permettant de revenir sur le contenu quand on le souhaite.

Enfin, grâce à des sous-titres multilingue, les programmes de formation vidéo peuvent être mutualisés entre différentes entités d’une entreprise, pour un message uniforme. C’est d’ailleurs ce que fait l’un de nos clients, équipementier automobile avec des entités dans 24 pays. Leur service RH utilise la plateforme collaborative Eolementhe pour sous-titrer des vidéos courtes de formation : à partir de la vidéo en anglais, des vidéos sous-titrées en 7 langues sont automatiquement générées par Eolementhe, avec correction et validation par les équipes du client.

Vous êtes convaincus ? Vous avez envie de vous lancer ou d’en parler ? Contactez-nous !