Blog

Dans un premier article, « Sous-titrer et traduire vos vidéos ? 4 bonnes raisons de s’y mettre », nous évoquions pourquoi le sous-titrage des vidéos est primordial.

La suite logique, c’est la mise en œuvre… beaucoup moins évidente !

Voici l’équation à résoudre : comment retranscrire votre vidéo dans sa langue d’origine, puis la sous-titrer en plusieurs langues rapidement, efficacement et à budget maitrisé ? Et avec un résultat professionnel, cela va sans dire…

Intéressons-nous aux solutions que l’on peut trouver sur le marché, à destination des professionnels.

1 | Les solutions humaines

Pour la transcription (appelée aussi « speech-to-text »), la solution la plus évidente : écouter et retranscrire ce que vous entendez.

Cela demande énormément de temps et d’efforts : un transcripteur professionnel passe par exemple 5h30 à 8h00 pour transcrire 1h d’audio (en fonction de la qualité du son, du débit de parole, du nombre d’intervenants, du thème…). Sans compter que dans le cas d’une transcription vidéo, il faut prendre en compte les time-code, vous savez, les éléments de temps permettant de caler le texte avec l’image.

Une fois votre vidéo retranscrite dans sa langue d’origine, il faut maintenant la traduire dans les langues souhaitées, à partir du fichier de transcription.

Là encore, la solution humaine est celle qui vient tout de suite en tête : faire appel à un ou plusieurs traducteurs, qui se chargeront de cette mission à partir de la retranscription dans la langue d’origine. Et c’est là que la qualité de la transcription entre en jeu !

Ces traducteurs devront à nouveau gérer la problématique des timecodes, qui seront amenés à être ajustés en fonction des langues pour caler texte et image (l’anglais utilise par exemple moins de mots que le français par exemple).

Les avantages d’une intervention humaine ? Évidemment, la précision et la qualité du travail fourni, à la fois en transcription et traduction.

Les inconvénients principaux ? Le temps, et ce qui en découle naturellement, le budget.

2 | Les solutions automatisées

Vous trouverez sur le net de nombreux outils proposant la retranscription et/ou la traduction automatisée, allant des solutions grand public aux logiciels les plus professionnels.

Il est assez tentant de se dire qu’un logiciel va nous éviter un long travail de transcription et traduction ! Soyons réaliste, les solutions miracles, qui fournissent un résultat de qualité, automatiquement, à pas cher… et bien, à ma connaissance, ça n’existe pas…

La qualité. C’est justement là-dessus que les solutions automatisées pêchent. Car même les plus performantes d’entre elles ne seront pas en mesure par exemple de contextualiser un texte.

Ce type d’outils peut cependant fournir une base de travail, mais n’exonère évidemment pas de l’intervention humaine pour affiner, corriger et valider le résultat.

Ce qui nous amène à la troisième solution, qui combine le meilleur des deux mondes.

3 | La solution Eolementhe

Parce qu’il y avait un manque sur le marché, que rien de satisfaisant n’existait pour traiter rapidement, efficacement de nombreux contenus vidéo, nous avons innové. Et créé Eolementhe CC, une solution de sous titrage web qui allie outils automatisés et actions humaines, dans une interface intuitive, à la portée de tous. Et à budget maîtrisé, cela va sans dire

Eolementhe permet aux services marketing, communication, RH, écoles, d’ajouter des sous-titres multilingues à leurs vidéos rapidement et facilement !

ESSAYEZ GRATUITEMENT EOLEMENTHE

Et pour rester dans le thème de l’article, regardez dans cette vidéo animée comment une vidéo peut-être sous-titrée en plusieurs langues, dans un contexte de communication interne, avec travail collaboratif.